Plus de 2 tonnes de déchets ramassés

Changer l’environnement en Île de France.  C’est le défi que lançaient samedi 25 mars les Lions clubs de la région ouest de l’Île de France. Jean- Pierre Poudensan, Gouverneur Île de France Ouest et membre du Lions Club de Pontoise, a organisé le nettoyage des bas-côtés de la D44 entre Frépillon et Baillet-en-France avec plusieurs clubs du secteur : Roissy-en-France, Beauchamp Taverny. IDFM Radio Enghien s’est associée à ce  grand nettoyage de printemps.

Toute la matinée, les Lions ont ramassé les déchets qui entachaient cette petite route pittoresque. Les Lions et IDFM ont adopté cette remarque de Margaret Mead, anthropologue :
« Ne doutons jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puissent changer le monde. » 
Le Défi pour l’Environnement Île de France Ouest (78, 92, 95)  a connu un formidable succès samedi dernier avec des tonnes de déchets ramassés, dans le Val-d’Oise et ailleurs. L’opération était soutenue par de nombreux partenaires : préfecture, conseil départemental, syndicats de collectes des ordures ménagères, entreprises de traitement des déchets, sans oublier l’aide précieuse de IDFM Radio Enghien qui a annoncé à plusieurs reprises et « couvert » l’opération (à écouter en podcast sur idfm98.fr).
« Nous voulons transmettre une Terre propre aux générations futures. Les déchets n’ont pas leur place dans la nature ; c’est pourquoi nous avons fait le choix d’agir concrètement. Il reste, nous le savons tous, beaucoup à faire sur le terrain mais aussi, et surtout, au niveau des comportements et du vivre ensemble »,
a conclu Jean-Pierre Poudensan à l’issue du ramassage qui bénéficiait des moyens techniques de la commune de Frépillon. 

Ensemble, nous devons réagir et agir !

Pourquoi cette opération ?

  • La plupart d’entre nous sommes catastrophés face à ce que nous voyons tous les jours en nous rendant au travail, ou en nous promenant, sur le bord de nos routes, dans les chemins, le long de nos rivières…

  • Depuis une vingtaine d’années cette situation a pris une telle proportion que nous avons la sensation d’être dépassés et impuissants ; l’espace public se transforme en poubelle, parfois en décharge à ciel ouvert !

  • Nous n’avons pas le droit de laisser un pareil héritage à nos enfants, à nos petits-enfants, ils ne pourront pas le refuser ; nous devons assumer notre laisser-aller !

  • Et que dire de l’influence du phénomène sur l’économie touristique, alors que notre pays est, encore, la première destination touristique mondiale.

Ensemble, nous devons réagir et agir !

Jean-Pierre Poudensan
Lions Clubs International